Douleur à la jambe gauche et au mollet: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur à la jambe gauche et au mollet: Pourquoi et que faire?

Parmi les causes de douleur à la jambe gauche et au mollet on peut citer les traumatismes musculaires, mais aussi des états inflammatoires , aigus ou chroniques, touchant les tendons présents dans cette zone anatomique.

 

Douleur à la jambe gauche et au mollet : Attention à la tendinite

Les tendons sont constitués de tissu conjonctif et relient les os aux faisceaux musculaires.

La tendinite peut toucher différentes zones du corps, comme par exemple l' épaule (notamment les tendons de la coiffe des rotateurs). Lorsque, par contre, les tendons du mollet et de la jambe gauche sont enflammés, la tendinite affecte dans la plupart des cas le tendon d'Achille , la structure qui relie les muscles du mollet au talon (ou calcanéum).

Plus rarement, la douleur au mollet est plutôt causée par une tendinite du tendon poplité, qui relie le tibia au muscle du même nom, permettant au genou de tourner.

 

Symptômes pour reconnaître une tendinite du mollet

Les symptômes de la tendinite affectant le tendon d'Achille (également appelée tendinopathie de l'achillée millefeuille) commencent généralement par une légère douleur à l'arrière de la jambe ou au-dessus du talon après une course ou d'autres activités sportives.

Des épisodes douloureux plus intenses peuvent survenir après une course prolongée, lors de la montée d'escaliers ou après un sprint : dans ce cas, vous pouvez ressentir une douleur brûlante, toujours à l'arrière de la jambe sous le genou.

Dans certains cas, il peut également y avoir une certaine raideur, un gonflement et une sensation de tension de la peau dans la zone touchée, surtout le matin ; généralement, l'intensité de ces symptômes s'améliore après une activité modérée (comme la marche).

Le principal symptôme de la tendinite poplitée est plutôt une douleur localisée au-dessus du mollet qui peu irradier la jambe gauche, entre la partie latérale et l'arrière du genou.

La douleur a tendance à s'aggraver avec le mouvement (par exemple suite à une course, mais aussi une simple marche). Dans les cas les plus sévères d'inflammation du tendon poplité, du sang peut également être observé au niveau des articulations du genou.

Des examens instrumentaux peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic de tendinite et évaluer une éventuelle lésion tendineuse .

 

 

Causes et facteurs de risque de la tendinite du mollet et de la jambe gauche

L'inflammation du tendon d'Achille est généralement causée par un effort particulièrement intense (c'est-à-dire une surcharge ) ou par des mouvements répétés dans le temps.

Un discours un peu différent s'applique au tendon poplité, dont les inflammations et blessures surviennent le plus souvent chez les skieurs et ceux qui pratiquent la course à pied. La cause typique de l' inflammation de ce tendon est un coup direct à l' intérieur du genou, ou une surextension soudaine et sévère de celui-ci.

Cependant, il existe un certain nombre de facteurs de risque pouvant contribuer à l'apparition de ce type de tendinite :

 

  • En vieillissant , le tendon s'affaiblit avec les années
  • Le sexe , car ce type de tendinite survient plus fréquemment chez les hommes
  • Des problèmes structurels du pied , comme le pied plat, ou l' obésité , qui contribuent notamment à augmenter la tension du tendon d'Achille, et donc rendent son inflammation plus probable.

Il existe également des comportements qui augmentent le risque de tendinite :

 

La réalisation d' une activité sportive à un niveau sporadique , ou l'augmentation soudaine du niveau d'intensité ;

Courir ou pratiquer d'autres sports avec des chaussures inadaptées ou trop usées car cela peut trop solliciter le tendon et donc augmenter le risque d'inflammation de celui-ci.

De plus, l'inflammation des tendons survient plus fréquemment à basse température et lorsque l'activité sportive est pratiquée sur un terrain en pente .

Enfin, certaines affections (comme le psoriasis ou l'hypertension, mais aussi les maladies inflammatoires chroniques, comme la polyarthrite rhumatoïde), ainsi que la prise de certains médicaments semblent vous exposer à un plus grand risque de développer une tendinite.

 

Comment traite-t-on cette douleur?

La thérapie de l'inflammation affectant les tendons du mollet et de la jambe gauche fait intervenir dans un premier temps des remèdes assez simples, sous l'acronyme anglais de RICE (Rest, Ice, Compression, Elevation) :

Reposez-vous , car il est important, surtout dans la phase aiguë, d'éviter l'exercice physique pendant quelques jours, ou en tout cas de n'effectuer que des activités (comme la natation) qui ne sollicitent pas trop les tendons. Dans cette phase de repos, notamment en cas d'inflammation sévère et de douleurs particulièrement intenses, vous pouvez également utiliser des béquilles

La glace , utile pour diminuer la douleur et l'enflure associées à l'inflammation des tendons. Des sacs de glace sur la zone de la jambe affectée doivent être appliqués pendant environ 15 minutes après l'exercice, ou lorsque la douleur ou l'inconfort est ressenti; contrairement à d'autres types de traumatismes et de blessures sportives, en fait, les tendinites réagissent mieux au froid qu'à la chaleur

La compression , en utilisant des bandages de compression ou des bandages élastiques qui peuvent aider à réduire l'enflure

L'élévation , en soulevant la jambe pour réduire l'enflure et l'inconfort. Dans certains cas, il peut être utile de dormir avec le pied reposant sur un oreiller.

Un traitement pharmacologique à base d' anti-inflammatoires non stéroïdiens (appelés AINS), à prendre par voie orale ou à appliquer directement sur la zone touchée par l'inflammation à l'aide de gels, crèmes ou emplâtres médicamenteux.

Parallèlement, pour atténuer les symptômes d'une douleur à la jambe gauche et au mollet, vous pouvez démarrer (toujours en suivant les conseils de votre médecin généraliste ou d'un spécialiste en kinésithérapie) un programme de rééducation, dirigé par un kinésithérapeute ou un kinésithérapeute qui comprend des exercices spécifiques d'étirement et de renforcement des tendons.

Surtout en ce qui concerne le tendon d'Achille, un exercice de renforcement particulier est celui "excentrique", qui consiste à se positionner sur la pointe du pied touché (afin de charger complètement le poids du corps sur les orteils) puis à descendre lentement jusqu'à ce qu'il touche le sol avec la plante du pied.

Il peut également être utile d'utiliser des thérapies physiques (comme les ondes de choc ou les ultrasons) ou des orthèses particulières, comme une semelle ou une cale, visant à limiter la force exercée sur les tendons même lors d'une marche normale.

Si plusieurs mois de traitements conservateurs tels que ceux énumérés ne donnent pas les résultats escomptés (on parle ici de tendinite chronique ) ou si les symptômes sont dus à une lacération ou une rupture du tendon, il faut recourir à un examen médical. consultation.

Bien qu'il soit impossible d'empêcher l' inflammation des tendons du mollet et de la jambe gauche , il y a quelques choses que vous pouvez faire pour les aider à rester en bonne santé. Tout d'abord, il peut favoriser l'augmentation progressive du niveau d'activité physique ou sportive, tant en termes de durée que d'intensité des entraînements.

C'est toujours une bonne idée de ne pas accélérer le timing : si vous devez faire face à une activité intense, n'oubliez pas de faire d'abord un bon échauffement , à un rythme plus lent. Dans cette phase, le moment de l' étirement est également très important , à toujours faire, en essayant d'étirer les muscles du mollet et les tendons qui y sont connectés.

Si possible, il conviendrait de prévoir un moment d' étirement tous les jours (par exemple le matin), et pas seulement avant et après l'effort : il est ainsi plus facile de conserver une certaine élasticité et souplesse des tendons, une élément particulièrement important pour prévenir les tendinites (surtout de type rechute).

Si vous ressentez de la douleur lors d'un exercice ou d'une activité en particulier, arrêtez-vous immédiatement et reposez-vous. Il est également important d'essayer, autant que possible, d'éviter les activités qui sollicitent excessivement les tendons , comme la course en montée ou en descente.

Un outil de prévention indirect mais très efficace peut être le renforcement des muscles du mollet et, en général, de la jambe, ce qui peut permettre au tendon d'Achille et au poplité de gérer plus facilement le stress et les tensions qu'ils subissent pendant l'exercice.

Vous pouvez également utiliser le cross training , c'est-à-dire alterner des activités à fort impact, comme courir ou sauter, avec des activités à faible impact, comme le vélo ou la natation.

Enfin, notamment en ce qui concerne l'inflammation du tendon d'Achille, il est important de bien choisir les chaussures à utiliser lors d'une activité physique et de les remplacer si elles sont usées ou en tout cas peu fonctionnelles : ce sont en effet les chaussures qui assurent un amorti adéquat pour le talon, et devrait fournir un soutien solide de la voûte plantaire pour aider à réduire la tension dans le tendon d'Achille.

Enfin, en matière de nutrition , il n'existe toujours pas de données démontrant son effet préventif en cas de tendinite, même si en général une alimentation équilibrée semble favoriser la santé de tout l'organisme.

← Article précédent Article suivant →