Le massage pour soigner la douleur postopératoire chronique

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Le massage pour soigner la douleur postopératoire chronique

Un pourcentage important des patients ayant subi certains types d’opération, comme la thoracotomie, la sternotomie ou la mastectomie, souffre de douleurs chroniques. Les traitements médicamenteux par les antalgiques, outre qu’ils occasionnent des effets secondaires, peuvent les soulager sans les réduire.

Pour traiter ces douleurs persistantes auxquelles la médecine ordinaire ne prête pas toujours suffisamment d’attention, il existe une autre forme de traitement : le massage  postopératoire. 

 

Qu'est-ce qu'un massage postopératoire ?

Forme de médecine douce et adaptée aux personnes ayant subi une chirurgie générale, plastique ou orthopédique, le massage post-opératoire vise à augmenter le flux sanguin et à favoriser la récupération musculaire et dermique en ciblant le système lymphatique. Celui-ci a entre autres pour fonction de traiter les déchets corporels et d’absorber les fluides. Après une opération, ces derniers durcissent, ce qui s’avère souvent douloureux. 

Dès lors, un massage postopératoire traite et limite ce phénomène en réduisant l'inflammation et en favorisant la circulation sanguine et lymphatique dans la zone affectée.

Un tel massage peut vous être prescrit par un médecin ou par un kinésithérapeute, y compris par télémédecine.

 

Réparer les tissus mous et limiter les tissus cicatriciels

La massothérapie facilite la circulation du flux sanguin dans la zone blessée. Cette amélioration permet d’apporter plus de nutriments aux tissus mous qui ont dès lors une plus grande capacité à se réparer.

Le massage contribue également à la limitation des tissus cicatriciels : en détendant les muscles, ils s'assouplissent, ce qui réduit le risque de formation de tissu cicatriciel ; il élimine également une partie du tissu cicatriciel existant et favorise leur guérison.

 

Accélérer la guérison

Grâce à une meilleure circulation sanguine et à un accès facilité des organes et tissus aux nutriments (protéines, glucides, vitamines, minéraux) et à l’oxygène, grâce aussi à une réduction générale du stress, la convalescence se fait plus rapidement que sans massage post-opératoire.

 

Le drainage lymphatique par massage

Après une opération chirurgicale, les ganglions lymphatiques gonflent et se remplissent de lymphe, ce qui peut devenir douloureux. De même, certaines portions du réseau lymphatique se retrouvent coupées du fait des incisions chirurgicales. Le massage de drainage lymphatique déplace cet excès de liquide depuis les ganglions lymphatiques.

 

La friction

Le massage thérapeutique par friction transversale aide à réduire les tissus cicatriciels. Grâce à une pression appliquée doucement sur une zone blessée, le masseur contribue à éliminer le tissu cicatriciel, celui-là même qui cause en partie la douleur.

 

Précautions et risques

Le massage thérapeutique, comme toute médecine de récupération post-opératoire, impose de rester prudent. Il faut respecter un délai de convalescence relativement immobile après l'opération, et éviter d’en faire trop, surtout en ce qui concerne les zones de votre corps qui ressentent une douleur ou qui connaissent une inflammation. 

Votre médecin traitant ou votre massothérapeute restent les personnes les plus aptes à déterminer le meilleur moment pour entreprendre un massage post-opératoire.

Celui-ci s’impose néanmoins comme un traitement efficace, capable de diminuer la douleur chronique, de limiter l’usage des antalgiques, et d’un point de vue psychologique et affectif, de reprendre le contrôle de son corps, assurant ainsi une des conditions fondamentales du rétablissement de la santé et du bien-être.

← Article précédent Article suivant →