Douleur au deuxième orteil: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur au deuxième orteil: Pourquoi et que faire?

Les ligaments qui entourent l'articulation à la base du deuxième orteil forment une "capsule", qui aide l'articulation à fonctionner correctement. La capsulite qui provoque la douleur au deuxième orteil est la condition dans laquelle ces ligaments deviennent enflammés.

Alors que la capsulite peut également se produire dans les articulations des troisième et quatrième doigts, il est plus fréquent qu'elle affecte le deuxième orteil.

Cette inflammation provoque un inconfort considérable et, si elle n'est pas traitée, peut éventuellement conduire à un affaiblissement des ligaments environnants pouvant entraîner une luxation du doigt. La capsulite, également appelée syndrome de pré-luxation, est une affection courante qui peut survenir à tout âge.

 

Douleur au deuxième orteil: Les causes de la capsulite

En général,  la capsulite du deuxième orteil est le résultat d'une mécanique anormale du pied, dans laquelle la plante du pied, sous l'articulation de l'orteil, reçoit une pression excessive.

Certaines conditions ou caractéristiques peuvent rendre une personne sujette à une pression excessive sur la plante du pied. Parmi les plus courantes figurent une grave déformation de l'oignon, le deuxième orteil plus long que le gros orteil, une voûte plantaire structurellement instable et un muscle du mollet tendu.



Les symptômes


Étant donné que la capsulite du deuxième orteil est une maladie progressive et qu'elle s'aggrave généralement si elle n'est pas traitée, une reconnaissance et un traitement précoces sont importants. Dans les premiers stades - le meilleur moment pour rechercher un traitement - les symptômes peuvent inclure :

  • Douleur, en particulier dans la partie antérieure de la plante du pied. On peut avoir l'impression qu'il y a une pierre dans la chaussure ou que le bas est en chignon.
  • Gonflement dans la zone douloureuse, y compris la base du doigt.
  • Difficulté à porter des chaussures.
  • Douleur en marchant pieds nus.


Dans les stades plus avancés, les ligaments de soutien s'affaiblissent et, par conséquent, l'articulation ne peut pas stabiliser le doigt. L'orteil instable dévie vers le gros orteil et finit par se croiser et s'asseoir dessus - se terminant par "l'orteil qui se chevauche", la dernière étape de la capsulite.

Les symptômes sont les mêmes que ceux ressentis au cours des premiers stades. Bien que le croisement des orteils soit courant sur une période de temps, il peut apparaître plus rapidement s'il est causé par une blessure ou une utilisation excessive du pied.



Diagnostique


Un diagnostic précis est essentiel car les symptômes de la capsulite peuvent être similaires à ceux d'une maladie appelée névrome de Morton, qui est traitée différemment de la capsulite.

Pour arriver à un diagnostic, le chirurgien du pied et de la cheville examinera le pied, exercera une pression dessus et le manœuvrera pour reproduire les symptômes. De plus, le chirurgien recherchera les causes potentielles et testera la stabilité de l'articulation. La chose habituelle est de commander des radiographies et parfois d'autres études d'imagerie sont nécessaires.



Traitement non chirurgical

Le meilleur moment pour traiter la douleur au deuxième orteil est pendant les premiers stades, avant que l'orteil ne commence à dériver vers le gros orteil. À ce stade, des traitements non chirurgicaux peuvent être utilisés pour stabiliser l'articulation, réduire les symptômes et résoudre la cause sous-jacente de la maladie.

Le chirurgien du pied et de la cheville peut sélectionner une ou plusieurs des options suivantes pour le traitement précoce de la capsulite :

  • Repos et glace. Garder le pied immobile et appliquer des sacs de glace aident à réduire l'enflure et la douleur. Appliquez un sac de glace en plaçant une serviette fine entre la glace et votre peau. Utilisez la glace pendant 20 minutes, puis attendez au moins 40 minutes avant de réappliquer.

  • Médicament oral. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l'ibuprofène, peuvent soulager la douleur et l'inflammation.

  • Bandages / attelles. Il peut être nécessaire d'appliquer un pansement sur le doigt pour le maintenir dans la bonne position. Cela peut soulager la douleur et empêcher le doigt d'errer plus loin.

  • Étirements. Des exercices d'étirement peuvent être prescrits aux patients présentant des muscles du mollet raides.

  • Modifications du calage. Des chaussures de soutien à semelles rigides sont recommandées car elles contrôlent les mouvements et réduisent la quantité de pression exercée sur la plante du pied.

  • Appareils orthopédiques. Les semelles sur mesure sont souvent très avantageuses. Ceux-ci incluent des supports de voûte plantaire ou une assise plantaire métatarsienne qui répartit le poids loin de l'articulation.

 

Quand la chirurgie est-elle nécessaire?

Une fois que le deuxième orteil a commencé à dériver vers le gros orteil, il ne reviendra plus à sa position normale à moins que la chirurgie ne soit effectuée. Le chirurgien du pied et de la cheville sélectionnera la procédure ou la combinaison de procédures qui convient le mieux à chaque patient.

← Article précédent Article suivant →