Douleur en bas du ventre pendant la grossesse après ovulation: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur en bas du ventre pendant la grossesse après ovulation: Pourquoi et que faire?

L'ovulation est la période de la plus grande fertilité féminine. Elle survient au milieu du cycle menstruel et peut s'accompagner de douleurs aux seins, à la tête, aux reins ou au ventre similaires à celles du syndrome prémenstruel. Une des douleurs les plus fréquentes est la douleur en bas du ventre pendant la grossesse après ovulation.

Lors de l'ovulation, certaines femmes présentent également de légers saignements vaginaux.

Il est normal d' avoir des douleurs modérées pendant l'ovulation . Ces troubles, connus sous le nom de syndrome intermenstruel, touchent 20 % de la population féminine et sont associés à des changements hormonaux et à la libération de l'ovule.

Les symptômes liés à l'ovulation commencent 24 à 48 heures avant l' ovulation et diminuent après un jour ou deux. Cependant, certaines femmes ont des douleurs aux ovaires pendant plusieurs jours et même une semaine après l'ovulation.

 

Quelles sont les causes de la douleur en bas du ventre pendant la grossesse après ovulation

Pendant l'ovulation notre système reproducteur, c'est-à-dire les ovaires, les trompes, l'utérus sont à leur pic d'activité et donc cette douleur survient avant, pendant ou quelques jours après l'ovulation, c'est-à-dire lorsque l'ovule se détache de l'ovaire et se dirige vers le tronc. être fécondé.

 

Par conséquent, les causes de cette douleur pourraient être :

 

  • L' inflammation des follicules eux-mêmes dans les ovaires.

  • La libération de l'ovule provoque la rupture de la paroi de l'ovaire pour se diriger vers le tube et cela peut provoquer des douleurs

  • Les trompes de Fallope jouent un rôle fondamental en se contractant et en facilitant la mobilité de l'ovule ou de l'embryon (ovule déjà fécondé) vers l'utérus. Ces mouvements de contraction peuvent également causer de la douleur.

  • Douleur ovarienne après l'ovulation comme symptôme de grossesse


En général, la douleur ovarienne de l'ovulation et la douleur de l'implantation d'embryons sont similaires .

Pendant l'ovulation, certaines femmes présentent de légers saignements et, lors de l'implantation de l'embryon, ce que nous appelons un saignement d'implantation peut également se produire, il peut donc être difficile de différencier l'un de l'autre.

En général, la douleur de l'ovulation survient généralement pendant l'ovulation et dure un jour ou deux après. Cependant, l'implantation de l'embryon peut survenir 7 à 9 jours après la fécondation.

Bien que certaines femmes n'en soient même pas conscientes, au cours de ce processus, d'autres ressentent des malaises tels que des douleurs abdominales et ovariennes, de la somnolence, des maux de tête et des seins enflés et douloureux .

Un autre symptôme de l'implantation de l'embryon est un saignement vaginal , un léger écoulement rose et qui, bien que léger, peut durer plusieurs jours et, avec l'inconfort décrit, être confondu avec la menstruation.

La douleur ovarienne après l'ovulation liée à la grossesse apparaît généralement sous la forme d' une tension abdominale de faible intensité. Et, bien qu'elle puisse s'étendre tout au long du premier trimestre, elle diminue progressivement au fur et à mesure que la grossesse progresse.

Ce type de douleur localisée au niveau des ovaires peut également se manifester au deuxième trimestre, sous forme de crampes qui produisent des douleurs légères et brèves lors de certains efforts physiques.

Ces petites contractions, connues sous le nom de Braxton Hicks, sont normales et indiquent que l'utérus se prépare au futur travail de l'accouchement.

Dans tous les cas, les douleurs ovariennes pendant la grossesse, tant au premier qu'au deuxième trimestre, sont légères et sporadiques. Si elle s'aggrave ou devient chronique, vous devriez consulter votre médecin.

En plus d'être l'un des principaux symptômes de l'implantation embryonnaire et, par conséquent, du début de la grossesse, la douleur ovarienne après l'ovulation peut également être un symptôme de :

 

Grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine est une grossesse qui se développe en dehors de l'utérus . Ces types de grossesses surviennent parce que l'ovule fécondé, au lieu de traverser les trompes de Fallope jusqu'à l'utérus, s'attache à une autre partie du corps, généralement les trompes elles-mêmes ou l'abdomen.

Au cours d'une grossesse extra-utérine, la femme peut présenter les signes typiques d'une grossesse précoce, notamment des douleurs ovariennes. Cependant, lors d'une grossesse tubaire, l'inconfort et les crampes, au lieu de diminuer, s'intensifient au fil des jours.

La grossesse extra-utérine peut être très dangereuse . Ces types de grossesses ne sont pas viables et doivent être interrompues car si l'embryon continue à se développer à l'intérieur du tube, il peut se rompre et provoquer une hémorragie interne et des infections graves.

 

Avortement

Si la douleur ovarienne après l'ovulation est intense et s'accompagne de saignements vaginaux abondants, il se peut que vous fassiez une fausse couche.

Dans ces cas, la cause de la douleur est l'ouverture du col de l'utérus et l'expulsion des produits de la conception par des contractions utérines qui provoquent des crampes et des malaises abdominaux.

 

Maladie inflammatoire pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne ( MIP ) est une inflammation de la région pelvienne qui se propage aux organes génitaux féminins.

En règle générale, l'origine de la MIP est une maladie sexuellement transmissible (MST) telle que la chlamydia ou la gonorrhée. Si l'infection n'est pas traitée correctement, la bactérie peut se propager du vagin aux trompes de Fallope, aux ovaires et même à l'utérus.

Bien que la maladie inflammatoire pelvienne soit parfois imperceptible, elle peut présenter un risque pour la fertilité féminine . Pourtant, certains symptômes courants de la MIP, tels que les douleurs pelviennes chroniques, peuvent nous mettre en alerte pour cette maladie.

D'autres symptômes associés à la maladie pelvienne chronique sont des douleurs dans les ovaires après l'ovulation, des pertes vaginales abondantes et nauséabondes, des rapports sexuels douloureux avec saignements utérins anormaux, de la fièvre et des douleurs ou des difficultés à uriner.

Il est normal de remarquer une gêne dans les ovaires pendant l'ovulation ou les jours précédant la menstruation. Cependant, si celles-ci s'intensifient ou surviennent à d'autres moments, comme les jours suivant l'ovulation, ses causes possibles doivent être prises en compte.

Si vous ressentez des douleurs en bas du ventre pendant la grossesse après l'ovulation, consultez votre médecin pour confirmer si vous êtes enceinte et pour prévenir les risques d'une éventuelle grossesse extra-utérine ou d'une fausse couche.

← Article précédent Article suivant →