Douleur au bas ventre chez la femme: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur au bas ventre chez la femme: Pourquoi et que faire?

Les douleurs au bas ventre chez la femme sont un trouble général, et plus fréquent chez la femme

Souvent confondue avec des crampes abdominales généralisées, il s'agit en réalité d'une douleur qui se localise exclusivement dans la partie inférieure du ventre, du dessous du nombril aux parties génitales.

Le bas-ventre est occupé par de nombreuses structures anatomiques qui peuvent toutes être des sources possibles de douleurs au bas-ventre, telles que :

 

  • dernière partie de l'intestin
  • dernière partie de la colonne vertébrale
  • organes des voies urinaires (vessie, reins, uretères)
  • organes génitaux
  • muscles
  • vaisseaux sanguins.

La douleur dans le bas-ventre peut avoir une intensité différente (plus ou moins sévère), apparaître soudainement, présenter de manière cyclique ou persister pendant un certain temps (lorsqu'elle est présente depuis plus de 6 mois, elle est classée comme douleur chronique).

Elle peut être causée par des causes de nature très différente, des moins sévères aux plus graves, mais l'intensité de la douleur n'est pas toujours en corrélation avec la gravité de la cause qui l'a provoquée .

 

 

Douleur au bas ventre chez la femme: Les causes

Les douleurs du bas-ventre peuvent être dues à de nombreuses causes, généralement de nature gastro-intestinale, gynécologique ou urinaire, mais pas seulement. Les causes se distinguent par une gravité et une fréquence différentes.

En général, parmi les causes pathologiques de douleurs dans le bas-ventre, on retiendra :

 

  • constipation persistante
  • la diarrhée
  • syndrome du côlon irritable
  • diverticolite
  • la maladie de Crohn
  • rectum rectocolite hémorragique
  • occlusion intestinale ou sous occlusion
  • appendicite
  • météorisme
  • entérite
  • perforation intestinale
  • Système reproducteur
  • syndrome prémenstruel
  • dysménorrhée (cycle menstruel douloureux)
  • endométriose
  • adénome
  • infections gynécologiques (y compris les maladies sexuellement transmissibles)
  • fibromes utérins
  • kyste de l'ovaire
  • torsion ovarienne
  • maladie inflammatoire pelvienne
  • grossesse extra-utérine
  • fausse-couche
  • prolapsus de l'utérus
  • vulvodinie
  • Système urinaire
  • ciste
  • pyélonéphrite
  • glomérulonéfrite
  • autres infections des voies urinaires
  • calculs rénaux
  • Autre
  • tumeurs
  • traumatisme
  • hernie inguinale
  • péritonite (rare)
  • adhérences abdominales post-chirurgicales
  • foulures musculaires / foulures
  • anévrisme abdominal
  • anxiété

Parfois, cependant, la cause de la douleur pelvienne chez l'homme n'est pas pathologique (c'est-à-dire qu'elle n'est pas associée à une maladie) mais liée à un événement physiologique normal, tel que :

 

  • ovulation (mittelschmerz)
  • flux menstruel
  • grossesse
  • ménopause

 

Douleur dans le bas-ventre et grossesse

La douleur dans le bas-ventre chez la femme est un trouble fréquent et physiologique au premier trimestre de la grossesse, mais en cas de doute il est toujours bon de contacter le gynécologue (ou d'aller aux urgences en cas de symptômes sévères).

Mais pourquoi y a-t-il de la douleur dans cette phase délicate et excitante de la vie d'une femme ?

La raison est simple, au début de la grossesse l'implantation de l'embryon a lieu, le flux sanguin vers le bas-ventre augmente et l'utérus est impliqué dans divers changements, indispensables pour mieux accueillir l'enfant à naître : tout cela provoque l'apparition de douleurs. , que souvent la femme, inconsciente d'être enceinte, peut confondre avec des troubles liés au syndrome prémenstruel ou des douleurs du cycle menstruel.

Pendant le reste de la grossesse, les douleurs du bas-ventre peuvent réapparaître, du fait d'une modification de la structure hormonale ( œstrogènes et progestérone ) ou du fait de la dilatation physiologique de l'utérus qui comprime et disloque divers organes tels que les anses intestinales, la vessie, l'estomac, le cœur, la colonne vertébrale et est également responsable d'autres affections typiques de nombreuses femmes enceintes, telles que :

 

  • digestion ralentie,
  • constipation,
  • souffle court,
  • fatigue ,
  • augmentation du rythme cardiaque  ( tachycardie ),
  • ballonnements abdominaux,
  • mal au dos,
  • un besoin urgent d'uriner.

Enfin, parmi les causes moins fréquentes mais spécifiques de douleurs du bas-ventre pendant la grossesse, il y a:

Irritation du ligament rond de l'utérus, un cordon constitué de tissu fibro-musculaire qui sert à maintenir l'utérus dans sa position naturelle et qui peut s'étirer au fur et à mesure que le fœtus grandit à l'intérieur de l'utérus,

Les contractions de Braxton-Hicks, c'est-à-dire les contractions préparatoires à l'accouchement, qui peuvent survenir dès le deuxième trimestre de la grossesse, à ne pas confondre avec les contractions réelles. Aussi appelées fausses contractions , elles ne présentent pas de régularité et ne sont pas fréquentes, elles peuvent se desserrer en changeant de position, et sont dues à un mouvement du fœtus ou se manifestent après un effort physique ou si vous avez peu bu.

La douleur dans le bas-ventre n'est pas toujours un événement physiologique pendant la grossesse et il y a certains aspects qu'une femme ne devrait jamais sous-estimer si elle souffre de ce trouble, par exemple :

 

  • persistance de l'inconfort
  • échec à résoudre dans un court laps de temps et/ou toute aggravation
  • saignement du vagin.

Dans ces cas, il est bon d'aller immédiatement chez le gynécologue pour un bilan, pour clarifier si les symptômes sont sans signification clinique ou, au contraire, le signal de:

  • menace de fausse couche ou de fausse couche (plus fréquente dans les premières semaines de grossesse),
  • développement d'une pré-éclampsie (plus fréquente dans les derniers mois de la gestation).

 

 

Douleurs abdominales basses de la femme et autres symptômes

La douleur dans le bas-ventre est un trouble qui survient dans la partie inférieure du ventre, sous le nombril jusqu'aux organes génitaux externes. Elle peut être d'intensité différente, par exemple :

  

  • localisée en un point (partie centrale, gauche ou droite ou répartie dans tout le bas-ventre)

  • continue, épisodique, aiguë ou cyclique (cela s'applique par exemple aux douleurs dans le bas-ventre liées aux douleurs menstruelles, qui surviennent tous les mois)

  • liés à des conditions particulières telles que : mauvaises postures, effort physique, mauvaise alimentation, début de grossesse, mauvaises habitudes de vie, abus de drogues, etc.

Les douleurs abdominales basses peuvent être accompagnées d'autres symptômes, selon la cause sous-jacente, tels que :

 

  • douleur / brûlure à la miction
  • besoin d'uriner plus souvent
  • ventre gonflé
  • crampes abdominales
  • fièvre
  • la diarrhée
  • constipation
  • il a vomi
  • la nausée
  • éructation
  • flatulence
  • transpiration intense
  • mal au dos
  • douleur généralisée dans les jambes
  • perte de sang rouge vif ou brun foncé (dans l' urine , les selles , le vagin ou le sperme )
  • perte de mucus (dans l'urine, les selles ou les pertes vaginales )
  • douleur pendant les rapports sexuels ( dyspareunie )
  • mal de tête
  • irritabilité
  • malaise généralisé
  • perte de poids inexpliquée au cours des 6 derniers mois
  • manque d'appétit .

Ces autres symptômes ne doivent jamais être sous-estimés, surtout si la douleur dans le bas-ventre

 

  • a tendance à durer plusieurs jours
  • n'a pas de cause apparente (par exemple les menstruations)
  • devient plus fort

Il est toujours recommandé d'aller chez le médecin pour un bilan de santé en effet, bien qu'il s'agisse généralement d'un problème léger et temporaire, parfois la douleur dans le bas-ventre peut être le signe d'une maladie plus grave qui nécessite des traitements spécifiques, parfois même opération.

 

Diagnostic

La première étape pour découvrir la cause de la douleur dans le bas-ventre consiste à recueillir les antécédents médicaux du patient, sans omettre aucun détail. Il faut demander au patient :

  • quelles sont les caractéristiques de la douleur (quelle est sa gravité, comment et quand elle s'est produite, si vous présentez d'autres symptômes associés)
  • ce que vous mangez habituellement
  • si vous avez des mictions et des selles régulières
  • se droguer
  • si vous avez des conditions médicales connues
  • si vous avez subi un traumatisme ou avez récemment subi une intervention chirurgicale
  • si vous avez perdu du poids au cours des 6 derniers mois sans raison apparente
  • L'examen médical permet d'identifier certaines caractéristiques de la douleur, telles que la localisation et l'intensité.
  •  

Tout d'abord, le médecin palpe tout le bas-ventre du patient pour identifier où la douleur est évoquée si :

 

  • localisé (centre, gauche, droite)
  • ou s'il s'étend sur toute la partie inférieure du ventre
  • et si cette douleur se propage à d'autres parties du corps (comme le dos, l'aine ou les jambes).

Cela permet d'exclure certains organes comme sources possibles de douleur : par exemple une douleur à droite est typique d'une appendicite ou d'un trouble ovarien, à gauche elle indique une affection du côlon ou de l'ovaire, au centre un problème de vessie ou de l'utérus.

 

La palpation permet également d'évaluer objectivement l'intensité de la douleur

 Enfin, la visite chez le gynécologue permet de mettre en évidence toute hernie ombilicale ou inguinale, des signes de cicatrices chirurgicales, un météorisme ou des états de sous-occlusion/ obstruction intestinale .

Pour compléter le diagnostic, le médecin peut prescrire, en fonction de la suspicion diagnostique, un ou plusieurs des tests biologiques ou radiologiques suivants :

 

  • tests sanguins
  • analyses d'urine
  • tests de selles
  • échographie du bas-ventre et du bassin
  • TAC
  • IRM
  • examens endoscopiques tels que cystoscopie , coloscopie , ... (avec biopsie possible)

ou une consultation médicale spécialisée avec un

  • gynécologue
  • gastroenterologo
  • chirurgien
  • urologue

Remèdes

Le traitement correct de la douleur dans le bas-ventre nécessite tout d'abord un diagnostic correct : ce n'est qu'une fois la cause de la douleur découverte que le médecin peut fournir des suggestions pour soulager la maladie.

Une cause fréquente de douleur dans le bas-ventre chez les femmes est la dysménorrhée, qui est une douleur liée au cycle menstruel ; dans ces cas, l'utilisation de plusieurs remèdes est conseillé:

  • les analgésiques en vente libre (comme les AINS, c'est-à-dire les anti-inflammatoires non stéroïdiens, en faisant attention à ne pas en abuser pour éviter l'apparition d'effets secondaires ou d'intolérances)
  • pilule contraceptive
  • tisanes naturelles à base de camomille, mauve, mélisse
  • bouteille d'eau chaude
  • suppléments de magnésium (à prendre cycliquement, environ une semaine avant le cycle menstruel).

Une autre cause fréquente de douleur dans le bas-ventre sont les troubles intestinaux, tels que la constipation, les ballonnements, la diarrhée, le syndrome du côlon irritable ou une maladie inflammatoire chronique (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique), donc dans ces cas, il peut être recommandé de :

  • corriger l'alimentation
  • et faire usage de
  • ferments lactiques et probiotiques, antidiarrhéiques en vente libre, antibiotiques intestinaux, antispasmodiques (si diarrhée)
  • laxatifs (si constipation)
  • charbon de bois (si ventre gonflé)
  • anxiolytiques, au cas où le médecin observe une tendance du patient à somatiser un trouble anxieux ou une période de stress .

En cas d'infections urinaires ou gynécologiques, peuvent être utiles selon les cas :

 

  • antibiotiques
  • antimicotici
  • pessaires vaginaux
  • suppléments à base de D-mannose ou de canneberge

La chirurgie est rarement nécessaire, ce qui ne peut être utile qu'en cas de douleurs du bas-ventre dues par exemple à une appendicite, une hernie inguinale, une pathologie gynécologique (kyste ovarien volumineux, fibrome utérin, ...) ou, plus rarement, certaines formes d'un cancer ou d'une urgence médicale telle qu'une péritonite ou un anévrisme de l'aorte abdominale.

← Article précédent Article suivant →