Douleur au mollet gauche: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur au mollet gauche: Pourquoi et que faire?

La douleur au mollet gauche peut avoir plusieurs causes. Vous avez probablement déjà ressenti un certain malaise dans cette zone musculaire. La douleur est généralement liée à une activité physique intense, à des crampes et, dans les cas plus graves, à des problèmes de circulation sanguine.

La sensation est généralement que la jambe est lourde , brûlante, ou que vous venez d'être lapidé durement dans le mollet gauche.

Le mollet abrite certains des principaux muscles de poussée et d'amortissement du corps pendant la marche. La zone est composée de deux gros muscles, appelés gastrocnémien et soléaire.

Cette paire de muscles remplit des fonctions très importantes, parmi lesquelles, nous ne pouvons manquer de mentionner la plus importante, ses performances en tant que fléchisseur plantaire.

Si la douleur persiste ou devient invalidante, la recommandation est de consulter un médecin en vue d'obtenir un traitement adéquat.

Dans la plupart des cas, la douleur au mollet gauche est spontanément résolutive, associée à des événements quotidiens, et il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Cependant, si la douleur persiste ou devient invalidante, la recommandation est de consulter un médecin à la recherche d'un traitement adéquat.

La région du mollet est constamment sollicitée, ses muscles travaillent la plupart du temps, étant indispensables lors de l'exécution de tâches courantes telles que la marche et la conduite.

Par conséquent, face à un problème, il est essentiel d'avoir une idée de l'ampleur des dégâts. Est-ce simplement un inconfort ou un signe de blessure ?

 

 

Douleur au mollet gauche: Les causes

Si vous voulez reconnaître un éventuel problème de mollet, connaître les causes profondes est un bon point de départ.

Ensuite, nous discuterons des facteurs les plus courants liés à la douleur au mollet, en différenciant et en expliquant chacun d'eux.

 

Crampes

Sans aucun doute, les crampes musculaires sont parmi les principales causes de douleur au mollet. Seuls ceux qui ont vécu l'expérience savent à quel point cela peut être inconfortable.

Reconnaître le problème est assez simple, une sensation de douleur aiguë lorsque les muscles des jambes se contractent et une bosse visible peut se former sur la peau. Les symptômes possibles incluent une rougeur et un gonflement dans la zone environnante.

Les crampes sont des contractions musculaires involontaires, fréquentes après une activité physique intense, les repas ou pendant le sommeil.

Dans la plupart des cas, son apparition est liée à la production d'acide lactique, entraînant une fatigue musculaire. Les déséquilibres en sels minéraux sont également des causes possibles.

 

Blessures

Parce qu'il est très demandé, le mollet finit par être plus exposé aux blessures. Dans ce cas, la douleur peut être le résultat d'une simple tension musculaire, un problème très courant, caractérisé par la perturbation des fibres musculaires, généralement liée à un exercice excessif.

Il peut aussi y avoir d'autres types de blessures, comme les tendinites, par exemple. La condition consiste en une inflammation de l'un des tendons près du mollet et peut également entraîner des douleurs.

 

Phlébite

La phlébite est un processus inflammatoire qui affecte la paroi des veines superficielles. Ses symptômes comprennent des jambes enflées, douloureuses, rougies et chauffées, des signes typiques d'inflammation. Les membres inférieurs sont les plus touchés, en particulier les personnes présentant des varices.

Elle est généralement liée à un flux sanguin plus lent, à des dommages locaux et à des changements dans la composition du sang. Lorsqu'elle n'est pas traitée, elle peut évoluer en thrombophlébite.

Immédiatement après la rupture, la personne a du mal à marcher sur la jambe gauche.

 

Tendon d'Achille

En plus d'une vive douleur au mollet, la déchirure du tendon d'Achille produit un claquement audible et une forte pression à l'arrière de la cheville et de la jambe.

Immédiatement après la rupture, l'individu a du mal à marcher, car il ne peut pas exercer correctement les mouvements avec la jambe affectée.

Dans la plupart des cas, la chirurgie est la meilleure option de traitement pour réparer la déchirure.

Des muscles faibles, un excès de poids, des chaussures inadéquates et un mode de vie sédentaire sont des facteurs de risque du problème.

 

Sciatique

La sciatique est un problème assez fréquent. Le nerf sciatique est le nerf le plus long du corps et va de la région fessière, à travers la cuisse et le mollet jusqu'aux pieds.

Habituellement, la douleur n'affecte qu'un côté du corps et est liée à une hernie discale ou à une sténose vertébrale , qui produit une compression du nerf .

Bien que le trouble puisse être grave, dans la plupart des cas, il se résout avec des traitements conservateurs.

En plus de la douleur, une faiblesse et une parésie peuvent survenir dans la jambe affectée.

 

Varices

Les varices sont hypertrophiées, tordues et enflées, visibles sous la peau à l'œil nu. Elles apparaissent généralement sur les jambes et les pieds, provoquant des douleurs, la formation de caillots sanguins et une ulcération de la peau.

Pour de nombreuses personnes, elles ne sont pas préoccupantes car elles sont petites et ne posent aucun risque pour la santé. Cependant, dans certains cas, elles peuvent être le signe de troubles circulatoires plus graves, nécessitant un traitement médical spécialisé.

 

 

Athérosclérose

L'athérosclérose est une maladie grave et silencieuse. Le problème est lié à une inflammation avec formation de plaques graisseuses et calciques dans les parois des artères du corps.

En raison de ces plaques, il y a un rétrécissement du passage sanguin et un durcissement des artères, formant ce qu'on appelle un athérome.

Comme les tissus, dans ce cas les jambes, ne reçoivent pas assez d'oxygène, une douleur apparaît, un signal d'avertissement au corps que quelque chose ne va pas.

Le mollet est l'une des régions les plus touchées par les thrombus.

 

Thrombose veineuse profonde

La thrombose veineuse profonde est également une maladie grave marquée par la formation de caillots sanguins. Le mollet est l'une des régions les plus touchées par les thrombus. Cependant, d'autres régions des membres inférieurs peuvent les développer, comme les cuisses et les pieds.

La maladie apparaît généralement après de longues périodes de repos, provoquant en plus des douleurs au mollet, des gonflements et des crampes.

 

Insuffisance artérielle

Très fréquente chez les personnes âgées, l'insuffisance artérielle provoque des douleurs dans la zone du mollet et une claudication intermittente comme symptômes. Le symptôme se manifeste généralement après des montées telles que des rampes ou des escaliers.

Parce que le repos soulage la douleur, il est recommandé de combiner des périodes de marche avec de brèves minutes de repos.

Le déclenchement de la douleur varie considérablement d'une personne à l'autre. Dans certains cas, le problème apparaît après quelques mètres de marche, distance qui tend à diminuer à mesure que l'obstruction artérielle s'aggrave.

Bien que de nombreux patients se débrouillent bien avec les médicaments, le traitement chirurgical est encore assez courant. La chirurgie vise à déboucher les artères touchées, permettant le retour d'un flux sanguin normal et soulageant les symptômes.

 

Kyste de Baker

Les kystes de Baker sont formés par une accumulation de liquide synovial dans les bourses et les gaines tendineuses de la région postérieure du genou. Chez les personnes en bonne santé, il circule à travers l'articulation en contrôlant la friction entre les os.

Dans certaines situations, ce kyste peut éventuellement éclater, provoquant un gonflement du genou et une douleur au mollet.

Le diagnostic du cas est posé par les orthopédistes ou les rhumatologues et, selon sa gravité, une ablation chirurgicale peut être nécessaire.

On ne pouvait pas parler de douleur au mollet gauche sans faire place au syndrome du caillou. Le trouble est caractérisé par une douleur intense au mollet après un exercice intense.

Dans ce cas, le symptôme provient de la contraction soudaine et intense du muscle triceps sural, pouvant conduire à la rupture de ses fibres. Dans certains cas, vous pouvez entendre le clic qui marque la rupture.

Selon les personnes touchées, le sentiment est qu'elles ont été touchées par une pierre puissante ou même par une balle perdue. La douleur est si intense que beaucoup finissent par tomber au sol.

Le degré de déchirure musculaire varie, ce qui interfère également avec les symptômes. Lorsqu'il est dans son état le plus grave, le problème peut rendre la personne incapable de marcher.

En raison de ses symptômes, le syndrome des calculs est souvent confondu avec la thrombose veineuse profonde. Les symptômes de la maladie comprennent une douleur intense au mollet, des ecchymoses, une induration et des difficultés à supporter le poids du corps sur le talon.

Les facteurs de risque de la maladie sont divers et assez courants. Parmi eux, le manque de souplesse, le déséquilibre de la force musculaire, une alimentation inadéquate, quelques heures de sommeil et le stress.

 

 

Comment soulager la douleur au mollet gauche?

Bonnes habitudes

La première étape pour soulager la douleur est le repos. Le problème est souvent lié à un effort physique excessif. Par conséquent, il est courant que le patient se sente mieux en reposant simplement la jambe pendant quelques instants.

Si la marche normale vous fait mal, ralentissez un peu et évitez de faire du sport jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux.

En général, l'application de packs de glace est souvent utile. Appliquez-les pendant quelques minutes, en évitant toujours le contact direct avec la peau pour éviter les brûlures.

Le massage de la zone est aussi un moyen de faire passer rapidement la douleur au mollet gauche.

Si la douleur au mollet devient un problème récurrent ou invalidant, consultez un médecin. De plus, les personnes présentant d'autres symptômes concomitants doivent consulter un spécialiste.

 

Médicaments

L'utilisation de médicaments doit être limitée aux indications médicales. L'automédication est contre-indiquée et présente des risques pour la santé.

Certains médicaments peuvent aider à soulager la douleur et à renforcer les vaisseaux sanguins, souvent liés à la maladie. En raison de la grande variété de causes possibles, les options de médicaments sont également diverses.

Parmi les médicaments les plus utilisés on peut citer :

  • Médicaments anti-inflammatoires tels que le diclofénac et l'ibuprofène, qui aident à contrôler les processus inflammatoires et leurs symptômes

  • Les antalgiques , comme le Paracétamol ou le Dipyrone, des remèdes qui agissent directement sur la douleur

  • Relaxants musculaires , qui peuvent favoriser la relaxation musculaire en améliorant la circulation sanguine

Les bas élastiques favorisent le retour du sang vers le cœur et soulagent la fatigue.

 

Bas de compression

La compression est l'une des premières mesures à prendre en cas de douleur au mollet gauche. Un bandage de compression élastique, ou un bas, est généralement utilisé. L'idée est d'empêcher l'apparition de nouveaux processus inflammatoires.

Les bas élastiques favorisent le retour du sang vers le cœur et soulagent la fatigue. Lorsque vous utilisez la fonctionnalité, n'oubliez pas de faire attention à ne pas trop compresser. 

Comme pour les médicaments, les bandages doivent être utilisés strictement lorsqu'ils sont prescrits par un médecin. Son utilisation inappropriée peut entraîner des complications.

 

Activité physique

L' activité physique, lorsqu'elle est pratiquée correctement et sous une surveillance appropriée, peut aider à soulager la douleur au mollet gauche. Pour ces cas, des exercices qui travaillent en toute sécurité les muscles du mollet doivent être choisis.

Afin d'éviter la douleur, l'idéal est de maintenir une routine d'exercice. Selon la cause du problème, ceux à faible impact doivent être choisis.

De manière générale, il est recommandé d'éviter de rester longtemps immobile dans la même position, avertissement qui est surtout valable pour les personnes qui travaillent plusieurs heures assises.

 

Etirements

Les étirements sont souvent utilisés dans des situations de douleurs musculaires et articulaires. L'exercice est en fait assez efficace pour contrôler la douleur, y compris la douleur au mollet.

Pour effectuer les exercices, la personne a juste besoin de maintenir le muscle à travailler à son extension maximale pendant un certain temps, puis de le remettre au repos.

Encore une fois, le suivi est important, car il prévient les blessures et les complications dues à de mauvaises performances.

Il y a de nombreux avantages à prendre l'habitude de s'étirer, notamment :

  • Flexibilité accrue
  • Relaxation
  • Activation de la circulation sanguine
  • Prévention des blessures sportives
  • prévention des tendinites

 

Lever les jambes

L'élévation des jambes aide le sang à retourner au cœur, ce qui aide à soulager la douleur et l'enflure des jambes.

En pratique, il suffit de mettre quelques oreillers sous vos pieds pendant 20 minutes chaque jour et vous vous sentirez déjà mieux.

 

Perdre du poids

L' excès de poids est nocif à tous égards. Quant à la douleur au mollet, elle génère une surcharge musculaire et articulaire, augmentant le risque de fractures. De plus, cela rend le flux sanguin vers le cœur plus difficile.

Par conséquent, perdre du poids est un élément essentiel du traitement de ce type de problème. Généralement, la meilleure façon de perdre du poids est de combiner une alimentation équilibrée avec une routine d'activités physiques.

 

Physiothérapie

La thérapie peut contribuer au soulagement de la douleur, qu'elle soit musculaire ou articulaire. Parmi les ressources les plus utilisées, on peut citer les étirements et les activités concentriques et excentriques. L'irradiation du PNF peut également aider.

Le traitement doit être pensé individuellement, en tenant compte des particularités de chaque cas.

De manière générale, il faut veiller à ne pas dépasser le seuil de douleur, ce qui pourrait gêner la récupération.

 

Soyez toujours conscient des symptômes

Il est assez courant de ressentir des douleurs aux mollets.

Souvent, le symptôme n'est rien de plus qu'une conséquence de la fatigue d'une journée bien remplie ou de la marche au-delà de ce à quoi on est habitué.

Cependant, comme nous l'avons vu tout au long de cet article, la douleur au mollet gauche peut être le signe de nombreux types de problèmes, y compris des affections plus graves telles que l'athérosclérose et la thrombose.

Par conséquent, il est toujours nécessaire d'être conscient des symptômes.

Voyez quels sont les facteurs d'amélioration et d'aggravation, si la douleur est locale ou irradiée, s'il existe d'autres symptômes tels que gonflement et ecchymoses dans la région douloureuse, en plus d'éventuels signes systémiques de comorbidités.

Si nécessaire, assurez-vous de consulter un médecin.   

← Article précédent Article suivant →