Douleur intercostale pendant la grossesse: Pourquoi et que faire?

Publié par Buddha Apps (Zero Carbon) le

Douleur intercostale pendant la grossesse: Pourquoi et que faire?

Les douleurs intercostales pendant la grossesse sont très fréquentes, surtout au troisième trimestre : quelles en sont les causes et comment intervenir? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Douleurs intercostales pendant la grossesse: Ce qu'il faut savoir

La névralgie intercostale est ainsi un trouble assez fréquent pendant la grossesse , surtout vers le troisième trimestre de la gestation, mais quelles sont les causes des douleurs dans ses côtes pendant la grossesse et comment pouvez-vous agir pour soulager l'inconfort ? L à névralgie intercostale provoque des douleurs intenses à hauteur de poitrine et provoque une gêne également importante, surtout si elle est assez fréquente.

Les douleurs intercostales surviennent plus fréquemment au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse , notamment en raison des nombreux changements qui se produisent dans le corps féminin lorsqu'un bébé attend. Généralement, en fin de gestation, les tiraillements et les spasmes douloureux commencent à disparaître car le bébé est canalisé en vue de l'accouchement

 

Les causes

Parmi les causes les plus fréquentes de névralgie intercostale figurent :

  • Des changements hormonaux qui favorisent l'augmentation progressive du liquide qui à son tour provoque un œdème qui comprime les nerfs ;

  • En raison de l' augmentation de volume de l' utérus , la respiration peut être plus difficile car il y a moins d'espace dans la satiété intercostale et cela provoque la compression très douloureuse des nerfs qui se trouvent dans cet espace ;

  • Carence en vitamines ;

  • Les seins augmentent de volume et de taille et pèsent plus, cela provoque une courbure du dos et une mauvaise posture;

  • Les niveaux accrus de progestérone favorisent une extension des ligaments des muscles autour de la région pelvienne et peuvent favoriser la douleur dans les côtes ;

  • Les maladies infectieuses telles que le zona et d'autres maladies infectieuses : les bactéries ont tendance à distribuer des toxines dans tout le corps et à provoquer des lésions nerveuses ;

  • Des problèmes de colonne vertébrale ou des anomalies de posture.

 

Les symptômes

L'un des symptômes les plus fréquents de la névralgie intercostale pendant la grossesse est la douleur à la hauteur du diaphragme qui devient aiguë à certains moments : elle semble ne pas se présenter en position couchée ou au repos, alors que la toux, les éternuements ou les mouvements brusques du corps peuvent déclencher des douleurs, donc même une simple respiration.

 

La douleur s'accompagne de

  •  transpiration
  •  contractions musculaires
  •  engourdissement des zones cutanées situées dans la zone du nerf affecté,
  •  spasmes.

En appuyant sur la zone du diaphragme, la douleur augmente.

 

Bien sûr, même si dans la plupart des cas les douleurs intercostales ne sont pas le symptôme d'une maladie grave, mais seulement une réponse physiologique aux changements qui s'opèrent dans le corps de la femme enceinte, mais on ne peut sous-estimer une douleur intense à la poitrine qui doit toujours signalé au médecin. 

Au besoin, le médecin peut prescrire des tests diagnostiques plus spécifiques pour comprendre la nature de la douleur, ainsi qu'une échographie.

 

Douleur intercostale droite pendant la grossesse

Si le bébé se déplace du côté droit de l'utérus, surtout vers la fin de la grossesse, son poids et ses mouvements peuvent favoriser l'apparition de la douleur et des picotements dans cette zone du côté. 

La douleur du côté droit de la colonne vertébrale pendant la grossesse peut aussi être causée, vers la fin de la grossesse, par les changements qui se produisent dans le corps, avec un déplacement réel des organes et des modifications structurelles du bassin qui servent à faire de l'enfant le espace et préparer le corps au moment de l' accouchement .

Douleur sous le sternum pendant la grossesse

La douleur sous les côtes est essentiellement causée par l'augmentation de la taille de l'utérus qui exerce une forte pression sur cette zone et aussi sur les nerfs, mais peut aussi être favorisée, au deuxième et au troisième trimestre, par les mouvements du bébé en le ventre et par ses coups de pied. 

La douleur associée à la position de l'enfant est particulièrement aiguë lorsque l'on est en position assise : il suffit de penser qu'à la 36e semaine l'enfant est vraiment grand et atteint pratiquement la zone juste en dessous du sternum. 

Après la trente-septième semaine, le bébé commence à se canaliser vers la filière génitale et cela provoque dans la plupart des cas un joli soulagement.

 

Douleurs intercostales pendant la grossesse: Les remèdes

Le traitement opportun de la névralgie chez la femme enceinte vise avant tout à éliminer la douleur et les spasmes ou au moins à réduire leur fréquence. Le médecin étudiera la situation et prescrira éventuellement des médicaments qui soulagent la douleur, comme le paracétamol, mais certains remèdes naturels peuvent tout de même être utiles pour trouver un soulagement :

 

  •  Chaleur : un linge chaud peut soulager les tensions musculaires et aider à respirer même en cas de douleur intercostale ;
  •  Porter une écharpe prénatale spéciale;
  •  Bien intégrer les vitamines dans l'alimentation ou en prenant un supplément multivitaminé ;
  •  Repos au lit lorsque les crises sont très douloureuses sur un matelas le plus rigide possible ;
  •  Arrangez des oreillers lorsque vous vous allongez;
  •  En position assise, gardez le dos droit et n'adoptez pas une position plus inclinée vers l'avant ;
  •  Ne restez pas assis trop longtemps;
  •  Porter un soutien-gorge de la bonne taille qui soulève et soutient adéquatement les seins;
  •  Faire des exercices d'étirement ou de natation qui allègent le poids de tout le corps et relâchent les tensions ;
  •  Le yoga peut être utile pendant la grossesse, surtout si vous souffrez de douleurs intercostales, car il favorise la respiration, la relaxation et allège avec des mouvements appropriés les muscles et les articulations du stress ;
  •  Il peut être utile de consulter un ostéopathe qui propose des exercices simples pour prévenir les crises douloureuses du côté.

← Article précédent Article suivant →